Maladies

Scoliose - symptômes, causes et options de traitement

Scoliose - symptômes, causes et options de traitement


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Courbure de la colonne vertébrale

Si la colonne vertébrale s'écarte de sa forme normale et présente une flexion latérale et une rotation du corps vertébral, on parle d'un degré de courbure d'une scoliose. Cette déformation survient principalement à l'âge de croissance et peut parfois régresser sans traitement. Dans les cas de plus grandes dimensions et avec une évolution progressive, la physiothérapie, le traitement par corset et, moins souvent, les opérations sont nécessaires pour prévenir ou limiter les conséquences graves, la douleur et la restriction des mouvements.

Un bref aperçu

La scoliose est un terme bien connu pour la posture tordue et la colonne vertébrale pliée. Mais qu'y a-t-il exactement derrière ce tableau clinique et quel traitement est recommandé aux personnes touchées? Lisez les faits les plus importants dans le bref aperçu ci-dessous et découvrez-en plus dans l'article suivant.

  • définition: La scoliose décrit une courbure latérale de la colonne vertébrale d'au moins dix degrés (selon le Cobb) associée à une rotation du corps vertébral, qui se traduit par une déformation tridimensionnelle de la colonne vertébrale. Ces phénomènes se produisent principalement pendant les phases de croissance.
  • Symptômes: Les marques d'identification externes typiques de ce type de désalignement peuvent entraîner un stress psychologique, en particulier chez les adolescents. S'il y a une plus grande étendue, des douleurs et des mouvements restreints ou même des restrictions fonctionnelles de certains organes peuvent survenir.
  • causes: Les causes sont encore largement inexpliquées et, selon toutes les hypothèses, la maladie est multifactorielle. La plupart des scolioses sont classées comme idiopathiques, c'est-à-dire sans cause claire. Cependant, certaines maladies sous-jacentes peuvent provoquer une courbure de la colonne vertébrale et une composante héréditaire est également supposée.
  • diagnostic: Un diagnostic précoce est l'aspect le plus important d'un bon pronostic. En particulier pour les examens de détection précoce chez les enfants et les adolescents, des inspections physiques appropriées, des antécédents médicaux spéciaux et, en cas de suspicion, également des procédures d'imagerie doivent être utilisés pour déterminer avec précision la scoliose ou d'autres maladies possibles.
  • traitement: Il n'est pas rare qu'un traitement particulier soit nécessaire, en particulier à l'adolescence, car la courbure peut se résorber spontanément pendant la croissance. L'étendue et l'âge, mais aussi les symptômes (surtout chez l'adulte) sont des critères décisifs pour le choix du traitement. En plus de la physiothérapie et du port d'un corset, la chirurgie est moins souvent conseillée.
  • Traitement naturopathique: La naturopathie peut être utilisée pour soulager les symptômes de douleur et de tension musculaire. Les personnes touchées rapportent de bons résultats avec des traitements thermiques ou électriques ou après l'acupuncture.

Définition

La colonne vertébrale a naturellement une forme double en «S», avec la colonne cervicale et lombaire légèrement arquée vers l'avant (lordose) et la colonne thoracique et sacrée (sacrum) légèrement arquée vers l'arrière (cyphose). Différents écarts permanents par rapport à cette structure saine sont résumés sous les déformations de la colonne vertébrale. En plus de la forme normale (avec une légère courbure à l'avant et à l'arrière), il y a aussi une déflexion latérale (d'au moins dix degrés selon la méthode Cobb-Angle) ainsi que des torsions des corps vertébraux, on parle d'une courbure tridimensionnelle de la colonne vertébrale ou, dans les cercles de spécialistes, également de scoliose. Le terme médical est dérivé du grec «skolios» pour «tordu» ou «tordu».

Il y a généralement une courbure primaire (courbure primaire), après quoi des courbures compensatoires supplémentaires sont formées (courbure secondaire) afin de continuer à permettre une posture droite. En principe, une distinction est faite dans différentes formes de scoliose dans quel segment de colonne vertébrale la courbure s'est manifestée et s'il y a une courbure du côté droit ou du côté gauche. La courbure latérale sans déviation de rotation ne compte pas comme une scoliose.

Outre la classification en fonction de la localisation et du motif de courbure (classification selon Lenke ou King), les scolioses sont le plus souvent classées en fonction de la cause et de l'âge.

On pense qu'environ trois à cinq pour cent de la population souffrent de scoliose, les formes bénignes se produisant beaucoup plus fréquemment. Dans l'ensemble, les filles / femmes sont plus nombreuses que les garçons / hommes, bien que ce ratio soit plus perceptible aux stades ultérieurs ou à un âge plus avancé. Avec l'âge, le nombre de diagnostics de scoliose augmente également globalement.

Symptômes

Différentes formes peuvent provoquer des signes et des plaintes clairement visibles, ou peuvent causer des problèmes à peine reconnaissables ou perceptibles pour les personnes touchées. Le tableau clinique correspondant est donc très différent individuellement.

Signes visibles typiques

Si vous regardez le tronc d'une personne affectée par derrière, les asymétries classiques suivantes sont perceptibles en cas de scoliose sévère:

  • La ceinture scapulaire et la crête du bassin sont tordues,
  • Triangle de taille (triangle entre le contour latéral et le bras de suspension droit) clairement différent du côté droit et du côté gauche,
  • La tête n'est pas centrée sur le bassin (position inclinée de la tête),
  • Les omoplates sont tordues, une omoplate dépasse.

Également dans le soi-disant test d'Adams, dans lequel les personnes touchées courbent le tronc vers l'avant et laissent leurs bras pendre de façon lâche, une posture inclinée peut devenir plus apparente. En règle générale, une bosse oblique (bosse de côtes) et une saillie unilatérale des muscles lombaires (renflement lombaire) sont des caractéristiques d'identification typiques pour une rotation du corps vertébral prononcée.

Plaintes et restrictions possibles

Au début de la scoliose et avec de légères manifestations, les personnes atteintes sont souvent asymptomatiques (la scoliose infantile a son propre tableau symptomatique, souvent temporaire) et ce sont des facteurs plutôt optiques qui peuvent conduire à des problèmes psychosociaux, en particulier chez les adolescents.

L'emplacement et la gravité du virage déterminent en grande partie les symptômes. S'il y a une courbure sur une longue période, des signes d'usure sur la colonne vertébrale sont beaucoup plus susceptibles de se produire en raison de la charge spéciale et unilatérale et il y a des problèmes consécutifs tels que la tension musculaire et la douleur. C'est de plus en plus le cas à partir de trente ans.

La capacité pulmonaire peut également diminuer et un essoufflement, une sensation de pression sur la poitrine ou un rythme cardiaque rapide peuvent survenir.

Les affections courantes qui surviennent à différents degrés avec la scoliose et peuvent également entraîner des mouvements restreints comprennent:

  • Mal au dos,
  • Lombalgie,
  • Point de côté,
  • Douleur pelvienne,
  • Douleur sacrée,
  • Tension du cou,
  • Tension musculaire dans le dos (en particulier BWS, LWS),
  • Sentiment révolutionnaire,
  • Dos rigide.

Si la courbure et la rotation de la colonne vertébrale sont prononcées, les structures environnantes dans la poitrine et l'abdomen peuvent également être rétrécies, et certains organes tels que le cœur, les poumons, l'estomac et l'intestin ou les reins peuvent être limités en fonction.

La fonction pulmonaire semble être directement dépendante du degré de courbure et les déficiences fonctionnelles surviennent relativement tôt lorsque le volume pulmonaire diminue. Un essoufflement notable, comme des troubles cardiovasculaires et d'autres déficiences, n'apparaît généralement qu'à un stade avancé.

Causes

Les causes n'ont pas encore été clairement élucidées et on pense que plusieurs facteurs jouent un rôle dans le développement de la maladie. Par conséquent, la scoliose idiopathique survient le plus fréquemment, entre quatre-vingts et quatre-vingt-dix pour cent. Une classification qui définit une courbure de la colonne vertébrale sans cause connue. En fonction de l'âge d'apparition de la maladie, on distingue la scoliose idiopathique infantile, juvénile, adolescente ou adulte (à partir de dix-huit ans).

La scoliose est l'une des déformations de la colonne vertébrale qui se développe principalement pendant la croissance et peut s'aggraver sans traitement, en particulier pendant les phases de croissance et pendant la puberté. Chez l'adulte, il est souvent difficile de savoir si la courbure est effectivement apparue (scoliose "de novo") ou s'il existe une progression à partir d'une courbure qui a déjà commencé dans l'enfance et l'adolescence.

La courbure de la colonne vertébrale est moins fréquente en raison d'autres causes (vérifiables). Il peut s'agir, par exemple, de malformations congénitales, de processus dégénératifs (chez l'adulte), de traumatismes ou d'autres maladies sous-jacentes, telles que les muscles et les nerfs ou le tissu conjonctif et le métabolisme. Une certaine composante héréditaire est également supposée être le facteur déclenchant.

Diagnostic

Le diagnostic précoce et les examens de détection précoce correspondants dans l'enfance et l'adolescence sont d'une grande importance. Parce que plus une scoliose survient tôt, plus les cours sont graves, qui peuvent être contrecarrés au mieux, en particulier avec un traitement rapide.

Des examens orthopédiques spécialisés peuvent être utilisés pour vérifier et classer les premières anomalies et les plaintes éventuelles au moyen d'un historique médical et d'un examen physique. En plus de l'évaluation des marques d'identification typiques, cela comprend également des analyses supplémentaires de la colonne vertébrale en position debout et assise. De cette manière, d'autres déformations (supplémentaires) peuvent également être identifiées (par exemple, cyphose ou spondylolisthésis) ou des différences de longueur de jambe qui sont également déterminantes pour la forme de traitement respective.

Si des enfants ou des adolescents sont touchés, les périodes de poussées de croissance et la première période menstruelle (ménarche) sont demandées avec des antécédents médicaux particuliers et la durée des phases de croissance est également déterminée, si possible.

Lors de l'examen médical, une attention particulière doit également être portée aux taches dites café-au-lait, car elles peuvent prouver la présence d'une neurofibromatose, cause possible du développement de la scoliose.

En cas de suspicion de scoliose, un examen aux rayons X ou d'autres méthodes d'imagerie sont utilisés dans la grande majorité des cas. Les images peuvent apporter des informations complémentaires sur les causes sous-jacentes et permettre de déterminer précisément la gravité via les angles de courbure (angle de Cobb) et la maturité squelettique (symbole de Risser). Tous ces facteurs influencent le pronostic et les options de traitement ultérieures. On pense qu'avec la scoliose idiopathique de l'adolescent, le risque de progression de la maladie augmente avec l'étendue de la courbure, mais diminue avec l'augmentation de la maturité squelettique.

S'il existe d'autres particularités ou si l'étendue est sévère, par exemple avec un dysfonctionnement d'organe existant, des examens complémentaires sont nécessaires.

Traitement

Le diagnostic exact (pour la forme et la cause), l'âge et les symptômes individuels de la personne affectée décident de la nécessité et de la forme de la meilleure forme de thérapie. Il n'y a pas de stratégie de traitement uniforme et il est également possible qu'aucun traitement ne soit programmé en raison des facteurs mentionnés. On suppose que la grande majorité des scolioses se corrigent spontanément pendant la croissance. Dans ce contexte, cependant, des contrôles de suivi étroits jouent un rôle important. Si la maladie progresse (également de manière inattendue), un traitement est essentiel.

Le but de toute thérapie à l'âge de croissance devrait être de réduire la courbure ou au moins de l'empêcher à long terme et d'empêcher de manière stable la scoliose existante de progresser. À l'âge adulte, cependant, la scoliose adulte est davantage traitée en fonction des symptômes.

Dans la plupart des cas et dans le cas de formes plutôt bénignes, les méthodes de traitement conservateur sont envisagées en premier. Il s'agit de physiothérapie régulière avec des applications et des exercices spéciaux et le port d'un corset (orthèse) pour des postures obliques plus sévères.

Dans le traitement par corset, la croissance doit être dirigée contre la déformation actuelle dans le sens de l'état normal. Cette mesure est utilisée plus souvent chez les enfants et les adolescents, car la croissance de la colonne vertébrale ne se produit plus chez les adultes. Dans certains cas, un corset peut également aider à stabiliser la colonne vertébrale chez les personnes âgées.

Dans les formes particulièrement graves, en tenant compte de tous les avantages et inconvénients, diverses interventions chirurgicales sont utilisées, qui peuvent devoir être effectuées plusieurs fois. Le post-opératoire, la physiothérapie et éventuellement un corset sont une partie tout aussi importante de la thérapie de rééducation.

Si certaines maladies sous-jacentes ont été identifiées comme la cause d'une scoliose, les concepts de traitement jouent également un rôle.

Formes de thérapie après avoir déterminé l'angle de Cobb

L'angle de Cobb (degré de courbure latérale de la colonne vertébrale) joue déjà un rôle déterminant dans le diagnostic, car la scoliose n'est mentionnée que chez les enfants à partir de dix degrés. En résumé, dans la question du traitement, on peut affirmer que, en principe, le traitement ne doit avoir lieu qu'à vingt degrés pour contrer une progression attendue au cours de la croissance.

Bien que la physiothérapie soit également recommandée à des angles de courbure inférieurs, une orthèse n'est généralement recommandée qu'à vingt-cinq degrés. Si l'angle de Cobb est de quarante degrés ou même plus, en particulier au moment où la croissance est terminée, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Traitement naturopathique

Pour le traitement symptomatique, principalement contre le mal de dos qui survient, il existe un certain nombre de moyens et méthodes disponibles dans le domaine de la naturopathie qui peuvent compléter ou même remplacer l'utilisation d'analgésiques. Ceux-ci incluent la chaleur et l'électrothérapie (par exemple la stimulation nerveuse électrique transcutanée) ou l'acupuncture. (tf, cs)

Informations sur l'auteur et la source

Ce texte correspond aux spécifications de la littérature médicale, des directives médicales et des études en cours et a été vérifié par des médecins.

Dr. rer. nat. Corinna Schultheis

Se gonfler:

  • Seifert, Jens Thielemann, Falk, Bernstein, Peter: Scoliose idiopathique de l'adolescent, lignes directrices pour une utilisation pratique. dans: The Orthopedist, Edition 6/2016
  • Bernstein, Peter et Seifert, Jens: Scoliose in growth, in: Orthopedics and Trauma Surgery up2date Edition 10/04 (2015), pp. 259-276, thieme.de
  • Trobisch, Per et al.: Scoliose idiopathique. dans: Deutsches Ärzteblatt Int. Édition 107/49 (2010), pp. 875-884, aerzteblatt.de
  • Stücker, Rlaf: La scoliose idiopathique, en orthopédie et chirurgie traumatologique up2date 5/1 (2010), pp. 39-56
  • Site Web du réseau allemand de la scoliose (DSN): http://www.deutsches-skoliose-netzwerk.de (consulté le 18 juin 2019)
  • Société allemande d'orthopédie et de chirurgie orthopédique (DGOOC): Guideline Special Rehabilitation Concept for Spinal Deformities, à partir de 03/2012 (révisé), publié par l'AWMF en ligne, awmf.org

Codes ICD pour cette maladie: les codes M41ICD sont des codages valides au niveau international pour les diagnostics médicaux. Vous pouvez trouver par exemple dans les lettres du médecin ou sur les certificats d'invalidité.


Vidéo: Santé - Traiter la scoliose (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Prokopios

    Pas un expert?

  2. Mufid

    Tu te trompes. Je peux défendre la position. Ecrivez moi en MP, on discutera.

  3. Danaus

    C'est vrai! J'aime votre idée. Offre de mettre une discussion générale.

  4. Menw

    D'accord, merci beaucoup pour votre aide dans cette affaire.

  5. Makus

    À mon avis, c'est évident. Je vous conseille d'essayer google.com

  6. Ashly

    Je suis à ce sujet, je ne sais rien



Écrire un message