Medecine holistique

Entraînement autogène

Entraînement autogène


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

le Entraînement autogène (AT) est un processus de relaxation. Le terme «autogène» est composé du mot grec «auto», qui signifie «originellement» ou «automatiquement», et du mot latin «genero» pour «générer», «produire». Il s'agit donc de créer soi-même la relaxation. Cela fonctionne dans l'entraînement autogène via la soi-disant autosuggestion, une sorte d'auto-influence. En vous répétant à plusieurs reprises certaines phrases, une réaction de relaxation dans le corps et la psyché devrait être obtenue. La formation est considérée comme une sorte d'auto-hypnose et a été initialement développée et utilisée pour la psychothérapie. Aujourd'hui, cette procédure de relaxation est également répandue en dehors de la psychothérapie et est utilisée par de nombreuses personnes pour retrouver plus de détente au quotidien et ainsi améliorer leur qualité de vie.

Lors de l'apprentissage de l'entraînement autogène, une distinction est faite entre les exercices du niveau de base ou inférieur, les exercices du niveau intermédiaire et les exercices du niveau supérieur. Les exercices devraient mieux être appris sous la direction d'un professionnel avant de les utiliser de manière indépendante. La formation est généralement offerte en cours de groupe, mais dans certains cas également en séances individuelles. Le processus peut être appris, par exemple, dans des cours au centre d'éducation des adultes. En attendant, un grand nombre de livres audio sont également disponibles, qui devraient transmettre les bases de la formation autogène.

Histoire de l'entraînement autogène

Le psychiatre et neurologue allemand Johannes Heinrich Schultz (1884-1970) a fondé le processus de formation autogène en 1932 avec la publication de son livre "Das autogen Training". Les méthodes de relaxation telles que le yoga et le zen existaient déjà en Inde et au Japon il y a des milliers d'années, mais elles étaient étroitement liées à la vision du monde ou à la religion. Johannes Heinrich Schultz, cependant, a développé une technique qui était dépourvue de toute religion ou origine culturelle et a été initialement utilisée exclusivement dans le cadre de la psychothérapie. Ceci était basé sur ses observations de longue date dans une pratique de l'hypnose. En 1926, ses premiers travaux sur les exercices d'organes autogènes sont publiés. Schultz a initialement appelé sa méthode "auto-relaxation concentrative". Les découvertes de Johannes Heinrich Schultz se sont élargies au fil des ans.

Comment fonctionne l'entraînement autogène

Au cours de ses nombreuses années de travail dans un cabinet d'hypnose, Johannes Heinrich Schultz a observé que les humains sont capables de se mettre dans un état de relaxation profonde uniquement grâce à leur imagination. Il a découvert que l'imagination peut en fait changer quelque chose dans le corps: si, par exemple, vous imaginez de toutes vos forces que la peau d'un bras est très chaude, vous pouvez réellement obtenir une augmentation de température mesurable dans cette zone.

Ce phénomène, qui est à la base de l'entraînement autogène, a maintenant fait l'objet de recherches scientifiques. Les pensées peuvent générer des impulsions nerveuses. Si vous ne pensez qu'à effectuer une certaine activité, des stimuli nerveux correspondants se forment. Si vous imaginez, par exemple, que vous voulez atteindre un objet, le système nerveux transmet cette pensée du cerveau aux muscles du bras, de la main et des doigts, qui sont responsables du mouvement de préhension. De cette manière, même de nouvelles connexions nerveuses peuvent être formées et celles existantes peuvent être formées. De nos jours, par exemple, de nombreux athlètes utilisent ces connaissances pour se préparer mentalement à une compétition encore et encore.

Une fois correctement appris et appliqué de manière cohérente, l'entraînement autogène peut avoir un effet relaxant dans l'ensemble. Il peut calmer la circulation et le système nerveux autonome, augmenter la capacité de concentration et réduire l'irritabilité. Avec l'aide de la formation, vous pouvez apprendre à gérer les situations stressantes et les exigences de la vie quotidienne avec plus de calme. Ces effets peuvent également améliorer le sommeil, ce qui peut également avoir un effet positif sur la relaxation pendant la journée.

Basiques

La formation autogène est une forme d'auto-hypnose dans laquelle le praticien peut se mettre dans un soi-disant «état de basculement» grâce à l'auto-suggestion. Ce «basculement» est le glissement de l'état de veille à une sorte d'état de conscience hypnotique. Dans les unités d'exercice individuelles en entraînement autogène, vous vous concentrez sur certaines formules. Celles-ci consistent en des phrases courtes et concises, telles que "ma jambe droite se réchauffe". Le pratiquant essaie de visualiser, de visualiser et de ressentir cela intensément dans l'œil de son esprit. Le changement doit être annulé après chaque séance d'entraînement, ce qui signifie que l'état de veille «normal» doit être activement rétabli.

Des exercices

Les exercices des différents niveaux doivent être assimilés à différents niveaux de difficulté et s'appuyer les uns sur les autres. Voici un bref aperçu des exercices.

Le niveau de base

Le niveau de base constitue la base de la formation autogène. L'attention est attirée sur la mise du corps dans un état de repos, qui est également censé entraîner une relaxation mentale.

Les débutants doivent pratiquer les concepts de base avec un enseignant ou à l'aide d'un livre audio. "Laisse-le arriver, permets-le" est le principe de l'entraînement autogène. Les exercices de niveau de base visent principalement le système nerveux autonome. Six unités d'entraînement différentes sont utilisées: Il s'agit notamment d'exercices de lourdeur, de chaleur, pour le cœur, la respiration, le plexus solaire et le front ou la tête.

On dit que l'exercice de poids provoque une sensation de lourdeur dans les différents membres. Par exemple, le pratiquant se concentre sur le bras droit en utilisant la formule «mon bras droit devient lourd». Il est important de lâcher prise complètement et de se concentrer sur la partie spécifique du corps. De cette façon, chaque partie du corps est mise dans un état lourd jusqu'à ce que tout le corps se sente lourd. Avec une pratique régulière, cet état peut être atteint plus rapidement. La gravité doit être résolue après la séance d'exercice. Cela se fait en se prélassant, en s'étirant, en secouant et en ouvrant les yeux. La dissolution n'a pas à être effectuée si l'entraînement autogène est utilisé comme rituel de sommeil.

L'exercice de chaleur est similaire à l'exercice intense. La lourdeur devient le poids ici. La suggestion automatique est maintenant appelée "mon bras droit est très chaud". L'exercice de chaleur doit également être dissous.

Le troisième exercice est l'exercice de respiration. Une inhalation et une expiration régulières et calmes sont pratiquées. Des phrases telles que «mon souffle coule très régulièrement et calmement» ou «l'inspiration et l'expiration profondes me rendent très calme» entrent en jeu.

Lors de l'exercice cardiaque, le praticien écoute très intensément le rythme cardiaque et suggère, par exemple, "mon cœur bat régulièrement et calmement".

L'exercice du plexus solaire transmet une sensation de chaleur au milieu du corps. Ici, des formules telles que "mon réseau solaire dégage une chaleur apaisante" sont utilisées.

Le dernier exercice du niveau de base est l'exercice de la tête ou du front. Le pratiquant imagine un front frais et clair pour se vider la tête. Cet exercice ne doit pas être fait avant d'aller au lit.

Différentes formules individuelles peuvent être utilisées pour chaque exercice, en fonction de la situation initiale, des plaintes et de l'effet souhaité. Par exemple, chez un patient souffrant de maux de tête, la formule de l'exercice de la tête sera différente de celle d'un enfant qui ne peut pas se concentrer. «Ma tête est très légère», pourrait être l'autosuggestion pour le patient souffrant de maux de tête; «J'ai la tête très cool» pourrait être la formule pour améliorer la concentration de l'enfant.

La pratique régulière augmente l'efficacité de la formation. Une période de pratique de cinq minutes par jour est suffisante une fois que la procédure a été correctement apprise et ancrée en interne.

Niveau intermédiaire

La pratique régulière du niveau de base est une condition préalable à l'apprentissage du niveau intermédiaire. Le niveau intermédiaire relie le niveau de base au niveau supérieur. Tout d'abord, le niveau de base est effectué afin d'atteindre un état de relaxation. Les résolutions dites formule sont ensuite utilisées au niveau intermédiaire. Ceux-ci sont formulés brièvement et succinctement. Il est préférable de le faire au départ avec l'aide d'un enseignant. Par exemple, lorsqu'il s'agit de se préparer mentalement à une situation psychologiquement difficile, des formules telles que «Je reste calme et détendu» ou «Je ne laisse rien me déranger» peuvent être utilisées. Ces phrases sont envoyées sous forme de messages au subconscient. Les formules doivent toujours être adaptées individuellement, positives et formulées dans le présent, par exemple "Je suis calme et détendu" au lieu de "Je ne serai pas excité".

École secondaire

La maîtrise du niveau de base et intermédiaire est une condition préalable à l'achèvement du niveau supérieur. Le niveau de base doit être automatisé de manière à ce que le praticien puisse se mettre dans un état de relaxation en appuyant sur un bouton. Vous devriez également avoir de la pratique dans la pratique de la formation par formule du niveau intermédiaire. L'exécuteur testamentaire doit pouvoir entrer dans un état de relaxation profonde dans les plus brefs délais. Les techniques de méditation sont ensuite utilisées dans les classes supérieures; des images intérieures et des symboles sont utilisés.

Ce niveau de formation autogène est conçu pour donner aux praticiens un aperçu de l'intérieur. Le travail se déroule en sept phases. Il s'agit notamment de la présentation de couleurs, d'objets, de valeurs idéales, d'exercices de connaissance de soi ou de formation de caractère, de voyages d'images au fond de la mer, au sommet d'une montagne et de photos pour des objectifs personnels. Dans les classes supérieures, il y a les meilleures opportunités pour développer l'auto-développement. Un total d'une séance d'entraînement de ce niveau d'exercice devrait durer au moins vingt minutes.

Tout d'abord, le stagiaire se met en profonde relaxation avec l'aide du niveau de base.

La première phase le niveau supérieur traite d'une expérience de couleur. Les yeux fermés, le praticien peut voir une certaine couleur. Cela se fait en utilisant une formule, telle que "une couleur se développe devant moi". Cette formule doit être répétée six fois. Bien sûr, il faut du temps et de la pratique pour voir réellement une couleur. La couleur qui apparaît alors dans l'œil de l'esprit est entièrement individuelle. L'expérience de la couleur devrait prendre environ quatre minutes. Avec la phrase "ma couleur se retire", la première phase du niveau supérieur est terminée. Ceci est suivi, comme à chaque étape, par le retrait de l'état hypnotique en se prélassant, en s'étirant, en étirant et en ouvrant les yeux.

La deuxième phase est la perception des objets. C'est déjà l'une des techniques de méditation avancées. Le praticien essaie d'imaginer des objets concrets, par exemple une fleur, dans l'œil de l'esprit. Ici aussi, des phrases sont utilisées. Des exemples de ceci sont "une prairie fleurie avec beaucoup de fleurs colorées apparaît dans mon esprit", ou "dans mon esprit je vois un grand arbre avec des feuilles colorées".

Le reste du processus correspond à la première phase. Quatre minutes devraient également être pratiquées ici.

Dans la troisième phase on apprend l'apprentissage de valeurs idéales telles que l'amour, le bonheur, la confiance ou l'harmonie. Pour chaque valeur idéale, il y a une image qui devrait apparaître en méditation. Des phrases comme "Je vois l'amour devant mes yeux et je le sens aussi" sont utilisées pour cela.

La quatrième phase est un exercice de connaissance de soi. Des questions telles que «qui suis-je» ou «qu'est-ce que je suis» peuvent être posées ici. Un miroir imaginaire confronte le pratiquant à lui-même. Par exemple, les mauvaises habitudes alimentaires peuvent être corrigées par des formules telles que «manger sainement est très important pour moi».

Phases cinq et six sont des voyages d'images méditatifs vers différents endroits, vers le fond marin ou vers un sommet de montagne.

Phase sept demande beaucoup de pratique. Ici, des images très individuelles peuvent être créées de l'intérieur. Si des images stressantes ou même angoissantes apparaissent, l'exercice est immédiatement arrêté.

Après chaque phase, il est important de retirer l'exercice en s'étirant, en se prélassant et en ouvrant les yeux, sinon l'exerciseur resterait dans un état de sommeil.

Posture pendant l'entraînement autogène

Il est important que la posture soit confortable lors de la pratique. La posture d'exercice la plus simple est couchée sur le dos. D'autres attitudes traditionnelles sont la posture du fauteuil et la posture du conducteur de voiture, que Johannes Heinrich Schultz a développées. Dans cette posture d'exercice, vous vous asseyez légèrement penché en avant sur la partie avant d'une chaise, les coudes ou les mains sont sur vos cuisses. Les deux pieds sont fermement sur le sol.

Une fois maîtrisé, l'entraînement autogène peut être utilisé n'importe où. Dans le bus, dans le tram, en attendant à la caisse ou dans la salle d'attente. Une certaine posture n'est plus importante ici.

Qui aide à l'entraînement autogène?

Tout le monde peut en apprendre davantage sur l'entraînement autogène. Ce n'est qu'en maîtrisant le niveau de base que vous pourrez faire face aux exigences de la vie quotidienne de manière plus détendue, éteindre est plus facile, un bien-être général apparaît. Au niveau intermédiaire, des objectifs personnels sont alors poursuivis, ce qui signifie que, par exemple, la peur ou une concentration altérée peut être travaillée et réduite directement par l'autosuggestion. Le niveau supérieur fournit également les outils de connaissance de soi, de résolution de problèmes et de développement personnel.

L'entraînement autogène convient aux enfants, adolescents et adultes jusqu'à un âge avancé. Cette forme de relaxation est utilisée pour l'anxiété, pour le traitement de la douleur, pour les troubles du sommeil et de la concentration, pour le traitement de la dépendance, pour le stress et de nombreuses maladies physiques, telles que l'intestin irritable, les problèmes d'estomac, les douleurs abdominales, les douleurs menstruelles, le diabète, les troubles hormonaux, pendant la ménopause et bien plus encore plus.

L'entraînement autogène est l'une des procédures de relaxation les plus courantes et les plus reconnues en Allemagne. En attendant, il existe des études et des études sur l'effet qui confirment que la méthode est efficace, en particulier pour certaines plaintes physiques. Cependant, comme les données ne sont pas encore suffisantes pour reconnaître scientifiquement la formation, elle est toujours considérée comme une procédure médicale alternative. Néanmoins, les coûts sont désormais pris en charge en tout ou en partie par de nombreuses compagnies d'assurance maladie.

Contre-indications

L'entraînement autogène ne doit pas être utilisé pour certaines maladies telles que l'épilepsie, les maladies cardiaques et les maladies mentales. Toute personne souhaitant apprendre cette procédure doit donc consulter au préalable le médecin responsable. (sw, kh)

Informations sur l'auteur et la source

Ce texte correspond aux exigences de la littérature médicale, des directives médicales et des études en cours et a été vérifié par des médecins.

Susanne Waschke, Barbara Schindewolf-Lensch

Se gonfler:

  • Dr. med. Bernt Hoffmann: Handbuch Autogenes Training, Deutscher Taschenbuch Verlag, 20e édition, 2017
  • Prof. Dr. Dietrich Langen, Prof.Karl Mann: Entraînement autogène, GU 2005
  • Hartmut Kraft: Formation autogène: principes de base, technologie, application, Medical Scientific Publishing Company (MWV) 2015
  • Méditation pour débutants: méditation et entraînement autogène pour un maximum de relaxation et d'auto-guérison, Vital Experts, 2019


Vidéo: Training autogène de schultz (Octobre 2022).